Contrats, marché des Transferts, Indemnités, qui touche quoi?

Chaque année, le montant des transferts de joueurs de football battent les records. Cette hausse s’est  accentuée depuis peu, avec l’arrivée de l’Arabie Saoudite sur le marché qui, avec des moyens considérables, essaye de récupérer dans son championnat, les grandes stars souvent en fin de carrière. 

Comment fonctionnent ces transferts ? Agent de joueurs, contrats, clubs formateurs, intermédiaires… quels sont les acteurs de ces transactions?

Les périodes clés des contrats de joueurs de Football

Les contrats de joueurs professionnels n’ont pas toujours été tel que nous les connaissons actuellement.

Au tout début, les footballeurs professionnels avaient des contrats à vie avec leur club qui prenaient fin à leur 35 ans. Seul le club pouvait rompre ce contrat afin de se débarrasser d’un joueur qui ne correspondait plus à ses attentes. C’est une période où les clubs avaient une emprise totale sur les joueurs. 

C’est en 1969 que le contrat à temps est mis en place et que le contrat à vie disparait. Ceci fait suite à une révolte des joueurs professionnels auprès de la fédération. Ils sont allés jusqu’à occuper les locaux de FFF afin d’être entendus. 

Petit à petit cette évolution de contrat s’est étendu dans les autres pays.

En 1995, l’arrêt Bosman a une portée considérable sur le milieu sportif des états membres de l’Union européenne. C’est la fin des quotas de sportifs communautaires et assimilés.

La conséquence est la possibilité pour un club d’avoir des joueurs de nationalités différentes sans limite, s’ils dépendent de l’Union Européenne ou si leur pays d’origine a un accord avec l’UE.

Le nombre de transfert va alors exploser ainsi que les montants des indemnités.

C’est une révolution pour les grands clubs qui vont pouvoir obtenir les meilleurs joueurs d’Europe moyennant finances (souvent importantes).

Depuis 2001, les contrat à temps des joueurs sont limités par une durée minimale de 1 an et maximale de 5 ans (variable selon les pays). Dans la plus part du temps, la durée est comprise entre 3 et 4 ans, rarement 5 ans.

Transferts et Indemnités

Deux périodes sont possibles durant une saison pour les transferts de joueurs : 

  • Le Mercato d’été
  • Le Mercato d’hivers

Lors d’un transfert d’un joueur, le nouveau club doit payer plusieurs indemnités :

Au niveau national : 

  • L’indemnité de préformation (U10-U11-U12-U13) en cas de signature d’un contrat professionnel, élite ou stagiaire pour un amateur de moins de 23 ans. Cet argent sera partagé entre les clubs formateurs et les districts. Due 1 seule fois.
  • L’indemnité compensatrice de mutation qui est une indemnité particulière qui va être due au club amateur qui perd dans la même saison au moins de 2 joueurs qui vont signer un contrat professionnel, élite ou stagiaire. Due 1 seule fois.
  • Les indemnités de formation qui devront être payées à chaque transfert par le nouveau club professionnel jusqu’à la saison de son 23ème anniversaire.

En cas de transfert international, la FIFA a mis en place :

  • Les indemnités de formation
  • La contribution de solidarité.

Rémunérations des agents de joueurs

L’agent du joueur qui a mis en relation les 2 parties sera rémunéré par son mandant exclusivement. La rémunération de l’agent doit être au maximum à 10% du salaire brut du sportif représenté. l’agent ne peut pas être rémunéré par une autre personne. Dans la réalité, des commissions occultes sont monnaie courante entre les clubs qui rémunèrent les agents afin d’obtenir les services d’un joueur.

Plus d’informations :

https://fellous-avocats.com/mecanismes-indemnitaires-clubs-football-formateurs/

https://www.jurisportiva.fr/articles/la-contribution-de-solidarite-fifa/

Prime à la signature

Il existe aussi une prime à la signature pour le joueur. Elle peut être plus ou moins importante selon les conditions de recrutement dans un club et les qualités de négoce de son agent.

La prime à la signature était à l’origine créé pour les joueurs en fin de contrat. Celle-ci fait totalement parti des négociations dans un transfert et, est aussi importante que le salaire du joueur.

Pour un club qui recrute un nouveau joueur, si celui-ci est en fin de contrat, le club n’a pas a payer les indemnités de transfert. Cela veut dire que la prime à la signature sera beaucoup plus conséquente pour le joueur.

Un agent et son joueur auront tout intérêt à aller au bout d’un contrat afin d’obtenir une prime à la signature et un salaire plus conséquents. En contre parti, un club aura tout intérêt à vendre un bon joueur durant la validité de son contrat ou à le prolonger afin de ne pas perdre les indemnités de transfert futures.

Photo by Icon sport

Bilan des transferts 2022

En 2022, le nombre de transferts de joueurs de football dans le monde a augmenté de 12% par rapport au précédent record : 20 209 transferts.

Chiffre impressionnant, seulement 14% de ses transferts comportent des indemnités (2 843 transferts).

La plus part du temps, les joueurs sont recrutés en fin de contrat.